Vendre sans perdre son bien immobilier avec le réméré

Vendre sans perdre son bien immobilier avec le réméré

Actuellement, un particulier a la possibilité de recevoir de fond provenant des banques quand il est confronté à des difficultés financières. Beaucoup d’entre nous ont déjà eu recours à cette méthode pour se sortir d’une fin de mois difficile. Le problème avec les crédits réside dans le fait qu’on ne peut pas toujours en obtenir à chaque fois. Il se peut que la banque refuse la demande et le particulier doit se tourner vers une autre solution pour obtenir le fonds dont il a besoin.

 

La vente à réméré : comment fonctionne-t-elle ?

En dehors du financement de la banque, vous pouvez vendre votre bien immobilier pour obtenir un fonds conséquent rapidement. En effet, être propriétaire présente quelques avantages. L’option de vente d’une maison ou d’un appartement peut s’effectuer sous plusieurs moyens :

La vente à réméré est un contrat qui permet de mettre en vente un bien immobilier avec option de rachat si le vendeur rembourse le prix de la vente ainsi que les autres frais engagés. Avec cette option de vente, vous avez la possibilité de racheter le logement avant les délais prévus dans le contrat. En général, cela ne dépasse pas 5 ans. Au-delà de cette période, l’acquéreur pourra disposer du bien comme bon lui semble. Une fois que la vente a été officialisée, vous pouvez toujours rester dans votre demeure en moyennant une indemnité d’occupation.

 

Les phases de la vente d’habitation à réméré

L’option est souvent la solution ultime pour les propriétaires ayant de grandes difficultés financières. Toutefois, plusieurs éléments sont à analyser avant de prendre la décision. Il serait dommage que le projet n’apporte aucune amélioration financière ou engendre plus de complication que la situation initiale.

  • Évaluation de la situation

Il faut d’abord réaliser un rapprochement entre le montant de la dette et le montant du bien. La vente constitue une excellente opération si la dette est inférieure à 70 % du montant de la maison ou du logement. Les frais de notaire ainsi que les indemnités de logement sont en prendre en compte pareillement.

  • L’élaboration du contrat de vente

La présence d’un notaire est indispensable lors de cette phase. C’est l’individu le mieux qualifié pour prendre la partie du propriétaire durant la vente. Un contrat de vente avec faculté de rachat doit comprendre plusieurs points importants comme :

  • le prix initial du bien
  • la durée du contrat (ne dépassant pas 5 ans)
  • le prix de rachat
  • le montant de l’indemnité de logement

Il est crucial de connaitre tous ces détails pour que l’investisseur et le propriétaire soient sur le même piédestal et pour éviter les éventuels incidents à l’avenir.

  • Après signature du contrat

Une fois que la vente a été finalisée, l’acquéreur (l’investisseur) devra verser la somme. C’est le notaire qui se charge de payer les créanciers. Le vendeur continue à occuper le lieu s’il arrive à payer l’indemnité d’occupation fixée dans le contrat initial.

Pour aller plus loins vous pouvez par exemple vous renseignez sur https://www.immosafe.fr/

Related posts